Plan d’actions pour 2022

À un an de l’élection présidentielle, nombreux sont ceux qui s’inquiètent de ne voir aucune perspective d’espoir claire se dessiner à l’horizon. Chacun redoute un nouveau duel Macron contre Le Pen ou qu’en tout état de cause, l’élection 2022 place une fois encore à la plus haute fonction de l’Etat un serviteur de l’oligarchie.

En cette période troublée dont profitent allègrement les menteurs et les manipulateurs pour faire prospérer leurs petites affaires, il convient plus que jamais de faire preuve de clarté, de lucidité et d’intégrité. En ce sens, la confiance que tant d’entre vous me portez m’oblige. S’il est bien plus facile d’entretenir de confortables illusions, mon devoir est de vous dire ce qui me semble se rapprocher le plus de la vérité, même si cela est dur à entendre. Mais parce que nous partageons tous le même idéal, celui de faire advenir un monde plus juste, je vous fais confiance pour me pardonner ma franchise.

Quel est l’état actuel de la société française ?

Pour établir une stratégie, il convient au préalable d’analyser la situation avec lucidité, surtout lorsque nous poursuivons un objectif aussi ambitieux que celui de permettre au peuple de reconquérir le pouvoir.

J’identifie trois grandes catégories de citoyens :

  1. Les classes dominantes (politiques, médiatiques et financières) soutenues par la classe moyenne supérieure (environ 25% de l’électorat) qui sont plus disposées à faire tirer sur la foule à balle réelle qu’à renoncer à leurs privilèges.
  1. Une masse de citoyens « endormis » par la société de consommation et la culture de masse qui n’ont aucune conscience des enjeux actuels et des périls qui menacent. Elle est très largement majoritaire.
  1. Les « résistants » qui regroupent tous les gens en colère venus d’horizons très différents (gilets jaunes, militants syndicaux ou politiques, enseignants, pompiers, soignants etc.). Cette catégorie est très divisée car les citoyens qui en font partie n’ont pas encore réussi à adopter une même vision du monde, une compréhension commune du mal qui nous afflige. Le mouvement des gilets jaunes, qui constituait par lui-même une force révolutionnaire, a montré qu’il était encore trop isolé du reste de la société pour gagner.

Que faire pour 2022 ?

Dans ces conditions, il faut à mon sens se concentrer sur deux objectifs prioritaires : unifier les résistants et réveiller les endormis.

Cela passe par un processus d’émancipation qui requiert l’acquisition de connaissances fondamentales. C’est en faisant converger les forces résistantes et en renforçant leur nombre que nous parviendrons à constituer une force collective suffisamment puissante pour renverser la table.

C’est dans cette perspective que j’ai écrit « Reprendre le pouvoir ». J’ai mis à profit mon expérience d’avocat et le travail réalisé sur plusieurs années pour transmettre des armes indispensables pour combattre le système actuel. Le but n’est pas seulement de vous aider individuellement. Il est aussi que vous deveniez vous-même des porteurs du message, que vous soyez vous-même en capacité de convaincre autour de vous.

Les élections présidentielles font partie des rares moments où l’on peut vraiment débattre de politique dans le pays car les gens sont disposés à écouter. Nous devons saisir cette fenêtre de tir pour élever au maximum le niveau de conscience politique dans le pays.

La campagne va véritablement débuter en septembre. C’est pourquoi j’ai décidé de sortir mon livre en avril. Pour ceux qui n’auraient pas les moyens ou pas le temps de le lire, je vais me consacrer à diffuser mes analyses par tous les canaux possibles et librement accessibles (vidéos sur la chaîne Youtube PRAXIS, articles de blog, questions/réponses etc.). Nous avons environ 5 mois pour acquérir ou consolider nos connaissances. L’objectif est que nous soyons plusieurs dizaines de milliers à être affutés lorsque la campagne débutera. Quel que soit le résultat de l’élection présidentielle, nous devrons avoir fait le maximum pour faire progresser la société dans son ensemble. Agir dans cette direction est la garantie de produire des effets à plus ou moins long terme, plutôt que de gaspiller notre énergie en d’inutiles considérations. Rien ne sera jamais plus puissant qu’une idée vraie qui s’impose dans l’esprit de chacun.

La période, bien qu’elle soit difficile à vivre, accélère le changement à venir. L’intensification des crises, en particulier le tsunami économique qui s’avance, va obliger les endormis à sortir de leur zone de confort. Les opportunités de renforcer les rangs des résistants vont se multiplier. Certes, agir de la sorte implique d’accepter que le combat sera peut-être long. Mais là est notre seule planche de salut.

Il n’existe pas de chemins plus simples ou plus courts. Tous ceux qui vous feront des promesses en ce sens sont soit des ignorants soit des menteurs. En l’état actuel des choses, jamais le système, en particulier médiatique, ne permettra l’émergence d’un candidat ou d’un parti politique représentant authentiquement le peuple. Ceux qui seraient éventuellement présentés comme tels seraient des imposteurs. Pourquoi ? Parce que la pression que les résistants mettent sur les classes dominantes n’est pas encore assez puissante pour les contraindre au changement.

Elaborer une stratégie en considération des prochaines échéances électorales, c’est accepter de jouer avec les règles du système. Or, le système ne doit plus rien nous imposer, pas même notre agenda politique. Cela signifie que nos décisions et nos actions ne doivent pas être prises en considération des élections à venir, mais uniquement des besoins qu’il faut combler dans la société pour faire un advenir un changement de paradigme. Et le besoin le plus urgent du moment, c’est de combattre l’ignorance en ce qu’elle paralyse l’action et crée d’inutiles divisions. Agissons avec intelligence et persévérance.

C’est tous ensemble que nous parviendrons à construire un monde meilleur.


Comments

  • Donc l’idée, comme certains le préconisent, c’est de voter blanc ou nul à la Présidentielle, aussi bien au premier comme au second tour, et faire pression pour faire adopter nos propositions. Et aux législatives voter pour un parti d’opposition .

      • Il est important d’aller voter et de bourrer les urnes de bulletins blancs et de voter au législatives les parti opposé du candidat élu. Je répète ce discours depuis des années. Nous sommes dans une période de notre vie où nous devons attendre les jeunes comme François Boulot… Nous allons tous devoir traverser un nouveau mandat pitoyable avant de sortir du marasme dans lequel nous a mis les politiques des dernières années Macron n’en est que l’apothéose

      • C est un vote de protestation, de revendications, ‘je ne suis pas du tout d’ accord ni avec un, ni avec l autre”, c est kif kif. De plus si les peureux et endormie et autres 30% !? Plus… Auraient votés blanc, Macron ne se serait beaucoup moins senti puissant et le résultat des législatives auraient été tout autre chose ! Oui avec les fignonistes il aurait gagner, de tt manière

    • Les electeurs RN et LREM eux voteront, voter blanc ou nul, ne fera qu’amplifier le résultat !!! Il n’y a PAS de quorum !!!

  • Je pense que si macron et le pen sont au 2 tour des élections qu importe qui sortira notre systeme social vas être sacrifier au profil des plus riches ce qui vas provoquer une bataille de rue avec des morts que ce soit l un ou l autre il ne finiront pas leur mandats et bien sur l ordre reviendra avec beaucoup de misère ce qui fera exploser l europe une seule chose pourra éviter ce drame pour notre pays que celui ou celle qui gagnera n est pas la majorité au parlement mais j espere que en 2022 ce scénario catastrophique soit éviter ? ??

    • pour ma part je me suis réveillé grâce au collectif Résistance à l’agression publicitaire qui ont fait de belles campagnes anti-pub par le passé.

    • Bonjour Telle est la question; le probleme, c’est qu’il n’y a aucune offre credible; il est clair que tout est fait pour nous orienter vers un duel Macron Lepen ; au moins de notre coté , investir le net , davantge , pour hurler nos colères. J’ecoute un reportage sur les travailleurs à la tache ; c’est horrible; ceux qui livrent n’ont parfois eux memes pas mangé , certains sous louent leur contrat àdes sans papiers ou à des jeunes et franchement je ne veux pas cela pour mon fils

      • Que signifie “crédible”? Quels seraient les attributs indispensables à une candidature ou un programme “crédible”?
        Car on ne manque pas de croiser, à tous les coins de discours, ce constat du manque d’offre politique “crédible”, sans que jamais personne ne prenne la peine de nous préciser ni les raisons pour lesquelles telle offre ne le serait pas, ni ce qu’il faudrait pour qu’elle le devienne.

  • Bonjour,
    Je ne roule pour personne et suis totalement d’accord avec vos opinions .
    Je me demandais si vous n’auriez pas intérêt à collaborer avec Michel Onfray ????
    Merci de votre écoute et peut être réponse ????

    • Bonjour
      Je fais partie de ceux qui se reconnaissaient dans le discours d Onfray jusqu aux alliances très douteuses qui ont précédé la publication de sa revue ☹️

      • Exacte j’étais moi-même très à l’écoute de Michel Onfray et je me suis rendu compte que son discours tournait en boucle J’ai donc pris du recule

  • Vous avez absolument raison. Le plus long sera de faire comprendre aux gens que c’est possible mais pas en un jour.

  • Informez vous, les alternatives existent. Le média, blast, le vent se lève, le canard réfractaire, médiapart…
    Allez voir la vidéo de l’excellente chaîne Youtube du Canard Réfractaire “Bon, faut qu’on parle du clivage Gauche/Droite”

  • pour ma part je préfère ne pas penser à 2022 , à des élections bidons que nous subissons depuis l’après De Gaulle ..
    Pour ça il nous faut l’armée ,un gouvernement de transition pour que le peuple puisse prendre sa revanche et enfin le pays
    en main … Nous ne devons plus laisser ces oligarques nous gouverner .. Toujours des promesses ,rien que des promesses et jamais tenues .. Donc pour moi ,je ne parle pas d’élections mais mettre plutôt en avant les GJ et faire comprendre aux gens se qu’il se passe .Vaccins ,masques et autres .. Parler du Ric .. Bien évidemment ..
    Un gouvernement de transition doit être mis d’ici en septembre ou octobre ,virer ce monde ,pour l’instant c’est notre révolution ..Oui nous avons jusque septembre octobre pour fiche en bas ce gouvernement ..Créer une assemblée constituante ect ect ect ..

  • C’est incontestable, lorsque je discute avec mon entourage, la majorité braille…. je leurs explique ce que fait la FI, l’équipe, le programme….qu’ils faut voter utile au 1er tour…… ils acquiessent…. mais ne sont pas, pour la majorité, convaincue et qu’ils n’iront pas votes pour ces élections. Les REM eux le sont et voteront. Mais je ne perd pas espoir car j’arrive à en convaincre quelques uns.

  • Plop all 🙂
    Merci François pour le taf 😉
    en réponse à @Odinet, je verrai plutôt Lordon que Onfray qui se perd en confusion^^
    et au sujet du vote blanc, ne pas faire la mm erreur qu’en 2002,
    il y a un peu de choix au 1er tour, mais le second doit être “blanc”
    et si comme en 2002 nous avons la possibilité d’avoir 20 ou 30 % de votes blancs,
    c’est une crise politique majeure qui rend au vote blanc sa puissance et qui ouvre la voie à sa reconnaissance
    Un avenir sombre nous attend, mais le printemps refleurira 😉
    le monde nous regarde, à nous d’écrire l’Histoire 😉
    Merci à touTEs

    • Au 1°tour, je voterai pour l’Avenir en Commun donc pour le candidat qui le porte, Jean-Luc Mélenchon, même si ce candidat n’est pas parfait et si ces chances sont minces, mais ce programme contient l’essentiel des revendications des GJ et notamment le RIC.
      Si par malheur le 2° tour ne nous laisse le choix qu’entre deux candidats ultralibéraux et autoritaires, je préconise de voter NUL en votant NON. Ce choix sera plus dynamique que le vote blanc. Si ce mot d’ordre est largement suivi, il ne pourra être ignoré et si le nombre de votes nuls est supérieur au score du candidat ou de la candidate élue, cela lui ôtera toute légitimité et justifiera les luttes futures contre la politique que cette fausse majorité mettra en œuvre.
      Cela peut aussi éviter la vague de même acabit aux législatives

    • à propos du vote blanc
      quelle “publicité” officielle est faite exactement du nombre de bulletins blancs ? Que dit la loi électorale ?
      Car en effet, il suffit de les escamoter à partir d’un certain niveau de communication … et c’est ce qui est fait.
      mais une comm alternative est-elle possible, sur la base des résultats officiels ?
      Sinon, pour qu’il soit bien identifié, il faudrait s’organiser pour le décompter nous-mêmes …
      Vaste organisation …

  • Oui mais encore c’est un peu vague, il faut qd même avancer car eux s’y préparent, ont les médias dans la poche, je ne parle pas de cette “justice” prêt aussi à peser dans la balance

    • ok avec toi Isa ! ça manque de concret….. on fera pas adherer les aveugles et les aware avec un discours ambigu et tres vague comme celui ci….

  • Si les membres de la classe dominante sont assimilables à des éleveurs et la majorité silencieuse à du bétail, il convient quand même de se dire que libérer ce troupeau est d’une part un facteur de stress et d’autre part qu’il nous faudra les convaincre qu’il est préférable d’être libre et pauvre qu’asservi mais moins pauvre jusqu’à l’hécatombe. Et que les libres ne feront que repousser un peu l’échéance.
    Je suis très heureux de lire qu’un des enjeux majeurs est d’ordre écologique mais il ne faut pas se mentir, prévenir autant que possible cette catastrophe va impliquer de se serrer la ceinture / de reconsidérer son rapport au monde. L’image des Amish n’est pas une pure réthorique marketing, c’est représentatif de l’intensité de l’effort requis.
    L’avantage à être libre c’est que puisque cet effort sera consenti, il en sera moins douloureux.
    La question finalement c’est « à l’aube de cette tempête, acceptera-on qu’une minorité ne rame et qu’elle nous abandonne dans la cale lors du naufrage ? »

  • Il existe des mouvements politiques qui défendaient le RIC avant le mouvement des GJ. Le RIC sera présent dans le programme de plusieurs organisations politiques. Comment les considérer ?

  • Intéressant. Imagines tu constituer une organisation politique ?
    Ton propos est correct.
    J’espère que tu iras jusqu’à oser désigner un candidat le plus favorable à faire avancer la politisation, le RIC et la convergence.

  • Bonjour,
    Un clip percutant de 2,5 ou 10 min (genre à la “Anonymous”, théories “complotistes” en moins pour commencer) à diffuser sur les chaînes à 20h ou dans une émission type “TPMP” très apprécié des “endormis”. Des images de violences d’Etat et policières, les privilèges, les Abus des multinationales, les injustices, les conditions des réfugiés, les catastrophes climatiques etc….à côté d’idées démocratiques, équitables…..concrètes, de L’ESPOIR…! Les court-circuiter sur leur propre terrain de propagande.
    Merci pour la Résistance.

  • Je pense que ne pas allé voter, voter blanc ou nul devient très dangeureux
    Pour moi il faut voter en masse 1 opposition pour que le 2ieme tour ne soit pas identique au dernier…
    Mais convaincre les gens qui disent q ca ne sert à rien de voter, c’est compliqué….

  • Bonjour à tous.
    Au risque de passer pour un ahuri, tant pis je me lance. La politique de la peur faisant son effet, il me semble très compliqué d’imaginer une mobilisation populaire suffisamment forte pour des manifestations de masse. Concernant une candidature à la présidentielle, je partage votre analyse : c’est sans espoir. Reste une autre piste, glissante certes mais pourquoi pas ? Le fameux “plafond de verre” ou “front républicain” a jusqu’à ce jour fait obstacle à une victoire du front national. Et pourtant. La victoire du rassemblement national ne serait-il pas l’électro-choc qui mettrait la France dans la rue faisant ainsi exploser le système ? Je pose ça là.
    Bonne journée à tous.

  • Bjr,
    J’ai bien lu vos arguments et explications mais au delà la montée en puissance de l’intelligence populaire, je pense qu’en parallèle un changement de république est inéluctable. En effet, cette République est à bout de souffle et ne sert plus, finalement, qu’à entériner des carrières issues de cooptations auxquelles les catégories “d’endormis” et “résistants” tels que vous les nommez n’accederont jamais (ou seulement après avoir été “formaté”) dans le système tel qu’il est verrouillé maintenant depuis un bon nombre d’années
    Aussi je serais intéressée de connaître votre avis sur la question et peut-être sur quel débat vous pensez vous associer pour modifier, par un changement radical et démocratique, cet état de fait alors même que la catégorie des “dominants” (et j’y inclus tout le monde) a déjà verrouillé le débat démocratique depuis au moins 6 mois pour mettre la démocratie dans un entonnoir et que septembre ne sera que la finalisation de cet entonnoir en poussant la population à la stratégie qu’ils auront décidé, entre eux : intégrer la juste proportion de vote blancs, nuls et abstention pour permettre à celui où celle que ceux qui tiennent les cordons de la bourse auront choisi, d’accéder au pouvoir (et qui leur aura donc donné les garanties nécessaires de bien renvoyer tous les ascenseurs qu’il leur manque pour finir de dépouiller le pays de tout ce qui est “bankable”, écologie, santé et social compris)
    Aussi je crois qu’il est encore temps de renverser la table mais la fenêtre est petite avant septembre, date que vous avez, je pense, correctement estimée-merci de me signaler donc et éventuellement ce que vous pensez faire ou à quelle stratégie politique vous pensez vous associer

  • J’en ai un peu marre de ces sauveurs autoproclamés qui se dressent tout azimuts. Le résultat est connu, c’est la division.
    Pour moi, il y a un courant largement majoritaire à gauche et qui n’a, pour le moment, pas trahi, c’est la France Insoumise. Ils ont des leaders et un programme qui répondent à nos besoins essentiels. Alors si on veut que les pauvres ne soient plus enfoncés, matraqués, pillés, on rentre dans le rang et on fait gagner ceux qui ont le plus de chances parmi nous.

    • Je recense à ce jour trois problèmes majeurs avec LFI:

      1)Le programme de LFI n’est pas un programme anti-capitaliste, mais alors pas du tout! C’est juste un aménagement de plus au sein d’une structure qui reste fondamentalement capitaliste. Par exemple, voir leur chapitre sur le travail, les salaires et les retraites. On est très très loin du salaire socialisé de Friot, par exemple (non pas qu’on puisse trouver parfait cette version de Friot, mais il y a des idées à creuser là-dedans, et cela a au moins le mérite de rompre véritablement avec le chantage à l’emploi et à la survie matérielle, question majeure que LFI n’aborde même pas).

      2) En plus d’une année de gestion hallucinante de la crise sanitaire, LFI a fait l’autruche avec constance. Elle ne s’est pas soulevée contre l’interdiction de prescrire aux médecins, elle n’a pas défendu bec et ongles l’utilisation des traitements précoces, elle ne s’est pas soulevée contre le confinement ni contre ses modalités, elle a râlé contre la gestion de la campagne vaccinale sans jamais soulever les questions pourtant majeures de l’opportunité de cette vaccination et de la sûreté ou non des vaccins, etc…. jusqu’à ce jour historique où à l’assemblée nationale est voté le pass sanitaire tandis que LFI est opportunément occupée ailleurs et passe la journée à nous parler de la commémoration de l’abolition de l’esclavage!

      3)Une incapacité totale à aborder sereinement la question de l’immigration, qui préoccupe pourtant beaucoup de monde, à tort ou à raison, peu importe. Entre une partie de l’extrême-droite ultra-raciste qui hystérise sur le sujet et LFI qui encore une fois fait l’autruche en refusant de prendre acte de problèmes bien réels, il n’y a aucun moyen de faire entendre dans le débat public que les questions de l’immigration et du racisme n’ont tout simplement rien à voir entre elles.

      • Votre diagnostic est exact.
        LFI paraît concentrée sur un positionnement rassurant (cf le dernier passage de JLM sur bfm avec apolline), organisé autour d’une efficacité meilleure de son programme, confronté aux aberrations du libéralisme.
        Au mieux, ce positionnement pourrait cacher une vraie révolution en cas de succès présidentiel, mais c’est bien peu crédible.
        Et la seule révolution acceptable, selon moi, c’est une constituante qui interdirait le statut de politicien professionnel, et l’aliénation de devoir gagner sa vie => je me sens bien seul à le penser.
        Au pire, une continuité de la domination de la ploutocratie dans tous les domaines de l’économie et de la culture – propagande.
        Décourageant.

  • La démultiplication des candidats aussi petits en terme d’intention de vote divise inexorablement les voix au profits des gros candidats! C’est le système qui ne vas pas! Mais le remettre à plat pour réécrire le mode de scrutin ne sera jamais envisagé par quel candidat que ce soit! Nous sommes pris dans un engrenage qui nous retire notre souveraineté, qui nous écrase pendant les durées des mandats, municipaux, régionaux, et enfin nationaux. Je n’ai pas de solution miracle, mais nous nous rendons bien compte que cela ne peut plus fonctionner de la sorte, les résultats sont là pour en juger. Tant que les élus ne sont pas en danger d’être révoqué de leur fonction par le peuple, ils ne prendront aucun risque de se couper l’herbes sous le pied! Le vote blanc, ne sera jamais pris en compte, jamais! Etienne Chouard et Yvan Bachaud insistent sur le fait de réécrire certains articles de la constitution afin que nous, le peuple, soyons maitres de notre destin politique!
    De plus comme le français est divisé par les idées, les motivations et les intérêts politico-financière, nous ne serons jamais en force pour modifier en profondeur les institutions, trop de division au sein des “clans gaulois”.

  • Hanté, comme vous tous ici, par cette société qui va dans le mur, je me suis employé fin 2018 à l’occasion d’un accident qui m’a tenu éloigné du travail un temps (c’est souvent le seul créneau disponible pour la réflexion chez les citoyens de base), à travailler les raisons de cet échec annoncé pour imaginer l’après.
    Je soumet ma modeste et invisible contribution à votre discernement:
    https://roroland1.blogspot.com/2020/04/Hexagone.html
    Dans la continuité, je souhaitais réaliser une vidéo pertinente, renseignée qui devait me servir pour des réunions locales post confinement(s) car je crois que les meilleures armes sont celle-là: la connaissance et l’échange, le nombre exponentiel de personne qui comprendra les grandes lignes de notre système et la capacité à capter les expériences de chacun seront, à mon avis, nos principaux alliés pour des décisions en pleine conscience à l’heure des choix.
    Manque de temps, de soutiens et de légitimité, je n’ai malheureusement pu aller plus loin…
    Si l’idée vous semble pertinente, nous pourrions constituer une équipe en Occitanie et ailleurs…

  • L’Avenir en Commun est un programme qui satisfait presque toutes les revendications des Gilets Jaunes, repartir sur l’abstention au le vote blanc c’est se tirer une balle dans le pied et continuer à payer le prix fort, vous avez un Groupe très représentatif qu’à mon avis il sera au deuxièmes tour, les sondages c’est du pipo, c’est le Peuple qui vote, Macron ne fera même pas 15%, au fond si vous ne suivais pas L’Avenir en Commun vous suivrais une fois de plus la disgrâce du Peuple, il n’y a qu’eux qui peuvent renverser la table, faire passer le RIC et changer la Constitution.

  • Bonjour, Mr Boulo
    Je suis plutôt pessimiste je vois depuis des années j’ai 52 ans, toute cette déconstruction de la France, de nos libertés, de nos droits, via les gouvernements successifs, je suis même assez surprise de voir que les gens se réveillent maintenant, il est vrai que j’ai grandi exactement là où beaucoup ne savent pas comment se passe la réalité des gens qui n’ont rien. Je n’ai aucune confiance en la politique, nous avons toujours su pour qui était les privilèges d’ailleurs on a un gros plan de la situation depuis le COVID 19, il est vrai que les gilets jaunes n’ont pas été pris au sérieux, il est difficile de démolir qui que ce soit dans cette société, ce qui me sidère c”est qu’il n’y a aucune unisson comme si chacun faisait sa manif et personne ne voulait se mélanger. Il est vrai qu’il y a beaucoup d’avis et que certains ne peut se mélanger avec des gens comme Assa Traoré comme moi d’ailleurs, mais je sais qu’il y a des violences policières et d’ailleurs je l’ai toujours su. Par contre dans les métiers là non plus personne n’est vraiment unis comme si les syndicats séparaient le peuple ou alors le peuple est idiot tout simplement. Je n’ai pas confiance non plus dans les sondages tout peut se tronquer comme les élections également. J’ai beau écouter attentivement les différents médias comme blast ou média ou médiapart, onfray, Charles Gave, et d’autres, je n’y trouve toujours pas mon compte. J’hésite mais je dois dire que vous êtes plutôt très sage et très honnête et je suis à peu près d’accord avec vous. Beaucoup de gens sont encore lobotomise ou ne sont pas encore dans une situation inquiétante pour s’y préoccuper, je ne sais pas ou l’on va et peu de jeunes s’en préoccupe aussi donc voilà je n’attends pas un homme providence superman n’existe pas et il y a du travail pour tout reconstruire. merci

  • Bonsoir François,
    En effet, nous devons nous préparer pour 2022 et surtout fédérer autour d’un cahier revendicatif qui passe en premier lieu par le R.I.C. . L’analyse de Claire Faure et du groupe “ESPOIR R.I.C. 2022 me semble intéressante .

    • Vous avez écrit : ” En effet, nous devons nous préparer pour 2022 et surtout fédérer autour d’un cahier revendicatif qui passe en premier lieu par le R.I.C. . L’analyse de Claire Faure et du groupe “ESPOIR R.I.C. 2022 me semble intéressante .”
      ————————
      Le RIC est nécessaire dans l’arsenal démocratique d’une démocratie.
      .
      Mais ça ne fédère que les spécialistes.
      Ce n’est pas cela qui va convaincre les électeurs.

  • Ok mais concrètement, s unir et se réveiller autour de quoi?
    Pour ma part, autour des propositions de l avenir en commun, y a pas photo.

    • L’avenir en Commun offre effectivement un éventail prometteur mais peut-être qu’une approche plus factuelle et moins politisée axée éducation populaire serait plus efficace à court et moyen terme. En outre, l’impact des médias autour de la personnalité de Mélanchon est tel qu’il est impossible de discuter des idées de la FI (pour m’y être collé) sans que cela tourne autour d’une discussion stérile sur le personnage . Aller à la rencontre des gens donc pour provoquer leur réaction me semble le bon filon car je crois que les meilleures armes sont celle-là: la connaissance et l’échange, le nombre exponentiel de personne qui comprendra les grandes lignes de notre système et la capacité à capter les expériences de chacun seront, à mon avis, nos principaux alliés pour des décisions en pleine conscience à l’heure des choix.
      Pour ce faire, je soumet ma modeste contribution à votre discernement:
      https://roroland1.blogspot.com/2020/04/Hexagone.html
      A partir de cette analyse de 2018, une vidéo pertinente, renseignée pourrait servir de fil conducteur pour des réunions locales post confinement(s). Manque de temps, de soutiens et de légitimité et aussi parce que ma méconnaissance en vidéo/numérique est abyssale, je n’ai malheureusement pu aller plus loin… Je profite de cette plateforme pour relancer cette idée depuis mon Occitanie.

  • Bonjour cher François Boulo, contente de vous réentendre, chaîne youtube extra.
    D’accord, il faut faire comprendre aux gens que les dogmes économiques qu’on nous rabâche nous mènent dans le mur, bravo pour votre ouvrage.
    mais je travaille aussi à leur faire connaître le programme de la France insoumise, programme complet qui comporte des revendications des gilets jaunes dès 2017, dont le RIC, et qui en plus est le seul à lier intelligemment le social et l’écologique (je sais que vous appelez vous aussi à la transition écologique)
    il y a aussi le protectionnisme solidaire :
    https://insoumis.github.io/patrons/relancer-l-investissement/#quest-ce-que-le–protectionnisme-solidaire–
    https://avenirencommun.fr/livret-produire-france/
    et une réforme fiscale qui contribuera au partage des richesses, Il y a urgence de redonner à l’impôt tout son sens, de le rendre plus utile et équitable
    https://laec.fr/section/36/faire-la-revolution-fiscale
    et tant d’autres propositions!
    Cordialement

  • SUPPRESSION D’UN COMMENTAIRE, SVP !
    Bonjour,
    Je tente de vous joindre, mais ni le formulaire de contact ni votre adresse mail ne semblent fonctionner…
    J’aimerais que vous supprimiez dès que possible mon commentaire du 28 avril à 12 h 26, sur lequel j’ai inscrit mon numéro de téléphone personnel par erreur.
    MERCI.

  • Bonjour. MR BOULO,
    Apiculteur jeune retraité j ai participé à l’engagement récemment de toute ma famille en apiculture , ce qui fait de nous parmi les plus grosses entreprises, spécialisée dans la production d essaims
    Autant dire que je serai avec vous, notamment sur le plan de l écologie. lequel est dans l extrême urgence
    Déjà membre de la confédération paysanne, d Àttac France., d Alternatiba, du collectif #PLUSJAMAISCA
    À Présent, nous avons la connaissance, mais pas le rapport de force, Pour cela Il nous manque une tactique de combat non violente mais énergique, qui sorte des sentiers battus de la gauche classique, gauche de confort, impuissante, comme le constate la fondation Jean ‘ Jaures pour 2022
    Cette tactique, en tant que soutien à la lutte du Larzac, de la ZAD de Notre-Dame des Landes , des péages gratuits avec les gilets jaunes, nous l avons expérimentée localement…
    Avec vous, pour L organiser nationalement !

  • Différents mouvement citoyens sont en train de se lancer pour reprendre le pouvoir en 2022 avec un vrai renouveau sur le fonctionnement des élections.
    Venez en discuter sur le groupe les apérocrates sur Facebook

  • Bonjour François,
    Je vous contacte pour que nous puissions échanger sur les stratégies 2022.
    Nous lançons la campagne “Espoir RIC 2022” (page Facebook : https://www.facebook.com/espoirRIC) dans l’objectif de mettre au cœur du débat public la nécessité urgente d’instaurer une démocratie véritable en France.
    Cette démocratie, elle ne sera construite que lorsque le peuple contrôlera la Constitution.
    Sans pouvoir constituant populaire, en effet, nous ne pourrons ni moduler les décisions des parlementaires, ni installer de vrais contre-pouvoirs citoyens, ni ajouter encore plus de démocratie dans nos institutions, ni (et c’est à ne pas négliger) protéger les mécanismes que nous y aurons introduits.
    Le RIC Constituant dans l’article 89 est donc l’outil préliminaire à tout système citoyen légitime, la base, la racine à partir de laquelle tout devient possible.
    Voici notre proposition de révision constitutionnelle : https://www.espoir-ric.fr/proposition-de-revision-constitutionnelle
    Le RIC Constituant est aussi, par voie de conséquence, un outil d’apaisement social, ce qui est essentiel et urgent dans la situation de tensions fortes de la société française actuellement.
    Notre candidate, Clara Egger, universitaire spécialiste du RIC (que vous avez sans doute déjà lue ou entendue, notamment en 2019 lorsqu’elle a souvent été interrogée en compagnie de Raul Magni-Berton à la “suite” des Gilets-Jaunes), a accepté de porter cette campagne.
    Elle voudrait pouvoir débattre avec les autres personnes engagées dans la recherche d’une solution populaire à l’impasse politique dans laquelle la France se trouve aujourd’hui.
    Pouvons-nous prendre contact ?
    Claire Faure, pour Espoir RIC 2022

  • A mon sens, il y aura deux étapes à mener:
    1)se débarrasser de Macron car il n’est pas là pour le peuple(éveillés et endormis) en 2022 sans tomber dans l’extrême droite. Ce ne sera pas ce que nous recherchons mais ce sera certainement un moindre mal. Nous ne serons pas prêt pour élire un gouvernement défendant la sortie de l’UE.
    2) Utiliser le temps du nouveau quinquennat pour les éveillés (anciens et nouveaux) sur les point communs,laisser les divergences de côté et construire une force capable de se présenter aux élections. Les point communs: sortir de l’UE, de l’OTAN et de l’euro, rétablir plus de moyens démocratiques (RIC, redéfinition du rôle et du contrôle des élus, revoir les régions décidées par Hollande qui ne correspondent pas aux territoires,donner plus de liberté aux communes, département (pour les régions c’est à discuter tant leur rôle est ,semble t-il inadapté et loin des citoyens), préparer un plan de financement des services publics (hôpitaux, chaine de production des médicaments nouveaux et anciens,énergie,toiletter la législation trop cumulative,supprimer les agences diverses et variées qui sont plus que des doublons et coûtent trop cher pour une inefficacité patente[exemple actuel: les agences de santé qui sont trop nombreuses et ralentissent les actions nécessaires]…),repenser l’industrialisation sur le territoire français, voir la question migratoire dans l’objectif de mieux intégrer les immigrés (c’est à dire contrôler les frontières,voir sortie de l’UE),contrôle des capitaux sans tomber dans la rigidité…Voilà ce qui devrait nous rassembler. La deuxième étape devra aboutir à un gouvernement élu en 2027 qui prend le pouvoir pour le rendre au peuple par des dispositif que nous proposerons.

  • L’imposture des candidats à la présidentielle est un peu trop facilement posée. Il ne me semble pas que Philippe Poutou ait fait un mauvais travail de représentation du peuple sur les plateaux télé des présidentielles.
    Et si tous les révolutionnaires ne peuvent qu’être d’accord avec les grandes lignes de votre discours, il manque la précision des moyens pour “combattre l’ignorance”, c’est à dire finalement faire accepter une parole (laquelle ?) à des gens qui pour l’instant préfèrent la parole des dominants (Les GG, Hanouna, Barthès, etc.).
    Sans les moyens de la bourgeoisie, le peuple peut quand-même lutter sur le plan des idées. Mais comment ? Quels sont vos propositions ?

  • Une supercherie majeure.
    Les investisseurs veulent gagner du pognon.
    On veut bien les croire.
    Ils prétendent aussi être les seuls moteurs incontournables du progrès.
    Cela n’est pas vrai.
    Quand vous entendez, lisez ou voyez un reportage sur la fortune d’un quidam, les éditeurs embrayent rapidement sur les bienfaits qu’il aurait apportés à l’humanité (ce que ce richard prétend toujours, effrontément), et sous entendent que ces bienfaits n’auraient pas été possibles sans l’accumulation du pognon de ce quidam montré en exemple.
    Un examen attentif permet de débusquer à tout coup cette supercherie.
    L’avidité n’est pas nécessaire pour améliorer la vie sur terre. Point.
    Les inventeurs de nouveautés utiles se font presque toujours dérober leur diffusion par des investisseurs.
    A nos yeux, investisseur est une insulte aussi grave qu’économiste.
    Repensons aux salopards qui achètent les brevets de remèdes uniques, et multiplient leur prix par des facteurs incroyables.
    Et n’acceptons plus l’adoration que nous infligent les merdias pour les milliardaires.
    Étudiez de près l’histoire détaillée des accumulations de fortunes.
    Comparez la avec celle de telle ou telle famille mafieuse.
    Et venez exiger un autre système.

  • Malgré la propagande fétide qui dure depuis le 18è,
    Adam Smith n’a jamais soutenu qu’une main invisible du marché rendait ce dernier désirable et vertueux.
    Au contraire, à de nombreuses reprises dans ses publications, il a dénoncé l’avidité, coupable de tous les détournements au profit de quelques uns, comme un obstacle essentiel à toute idée de bien commun.
    L’avidité est omniprésente.
    Elle n’a rien de vertueux, et certainement pas de nécessaire.
    Soit on la dénonce, et l’on va manquer de canaux pour le faire comprendre,
    en tous cas pas avant que la planète devienne invivable.
    Soit on l’élimine, avec un revenu universel important, tout en confisquant les excédents de fortunes devenus illégaux.

  • Les éructations des merdiacrates et de leurs invités, farouchement hostiles au projet de LFI, se focalisent pour le moment sur le comportement de JLM.
    C’est leur point faible, sans doute, parce qu’ils évitent résolument tout débat de fond : ils ne cherchent qu’à disqualifier LFI en dénigrant JLM, si facilement, et en montrant tant de haine qu’ils font pitié.
    Ils avouent que la compétence dialectique de JLM leur fait peur.
    Si on peut regretter que son image soit celle d’un coléreux, « au couteau entre les dents », on est bien obligé de reconnaître que sa popularité n’existe que parmi ceux qui pensent, étudient, et analysent sans parti pris les violences du système néo libéral.
    Mais cela ne veut pas dire que JLM serait un fusible à remplacer.
    Le dénigrement des autres leaders de FI, comme de l’AEC, est déjà prêt à les aider dans leur combat.
    Le positionnement non corporate de FR est un atout différent, que les merdiacrates ont beaucoup de mal à contrer.
    En conséquence, il faut s’attendre qu’il soit totalement ostracisé, ou instrumentalisé pour son refus du pouvoir.
    Son attitude de témoin objectif de la misère n’intéresse pas les merdias.
    Comment pourrait elle intéresser les gueux ?
    On se trouve confronté à une épidémie de stupidité, parmi ceux qui auraient tout à gagner en renversant le système.
    Les annonces caricaturales du 1er mai (8h – 35h – 60 ans) n’ont aucune chance de convaincre les gueux.
    Il est indispensable de peaufiner un message qui leur parle. Si je savais comment, je le proposerais. Pourvu que LFI y parvienne !
    Mon obsession pour la suppression des politiciens professionnels, et la mise en place d’un revenu universel libérateur, paraît bien trop radicale pour en faire partie.

    • le revenu universel n’a rien de radical ou alors dans un sens contraire à ce que vous espérez: garantira la passivité universelle.
      En revanche la suppression des politiciens professionnels est radicale: depuis Périclès. Rien eu depuis. Cela signifie qu’il faut réutiliser l’argent qui sert à payer les pro pour payer (modestement) les citoyens pour leur participation aux affaires publiques. Question à poser aux futurs candidats à la profession de politique: serait-il pour la suppression du statut qu’ils voudraient obtenir en se présentant?

  • Le programme commun des droites est achevé et réussi.
    Que cette loi, incroyable de maladresse et d’ignorance,
    passe avec 388 voix pour,
    démontre aux yeux de tous, oui, tous,
    la collusion fondamentale de toutes les droites avec la micronista.

    Le programme commun des gôches et des pseudo écolos n’a aucune chance de surgir du fantasme, jamais.
    Conclusion ?
    L’idée de programme à proposer est évidemment une fausse piste.

    Les gueux ne sont pas un public susceptible de lire un programme, dont ils se méfieront toujours, et on ne peut que leur donner raison.

    Le seul projet lisible par tous est celui d’une révolution,
    avec une constituante qui élimine sans faiblir les «élites» de toute possibilité de polluer la démocratie,
    en installant l’impossibilité des carrières politiciennes.

    La suite coule de source : la défense et le progrès du bien commun sont confiés à des gens désintéressés pour un seul mandat.

  • Absolument d’accord avec François Boulo !
    C’est dans cet objectif que le CNNR (Conseil National de la Nouvelle Résistance) a été crée : cnnr.fr
    “Le besoin le plus urgent du moment, c’est de combattre l’ignorance en ce qu’elle paralyse l’action et crée d’inutiles divisions.”

  • au delà de l’ignorance, l’obstacle à la prise de conscience réside dans la jouissance inconsciente de chacun à s’enfermer dans un fonctionnement sadomasochiste qui consiste à projeter une fantasme infantile de toute puissance sur certains semblables extérieurs objet à la fois de dévotion et d’envie .
    Ces élus au sens religieux ne tiennent leur prestige que de l’aveuglement des foules qui les portent au pinacle et partagent ainsi de façon imaginaire les qualités quasi divines qu’elles leur supposent en oscillant constamment entre une attente disproportionnée et un regard critique qui ne leur concède aucun droit à l’erreur ( la haine et l’amour opérant dans le même mouvement à l’égard d’un parent providentiel investi de pouvoir quasi magique et d’un discours à valeur prophétique). Ce rapport complexe à une personne ou à une autorité est identique à celui dont est investi l’argent perçu comme étant l’équivalent de tout le reste, soit un objet idéal dont la détention individuelle et égoïste devient un enjeu vital permettant de disposer de façon quasi absolue du reste du monde réduit à une collection inépuisable d’entités marchandes . Pouvoir politique, érotique, et pouvoir économique trouvent leur fondement dans l’illusion phallique qui porte le théatre incessant des rivalités, sollicitations, injonctions et images dont chacun s’abreuve sans fin au dépens de la réalité de son existence et qui sont la matière même de la propagande et de la publicité . Celui qui détient un pouvoir monétaire supérieur à la satisfaction raisonnable de ses besoins dispose de ce fait d’un pouvoir de faire fructifier par le placement à intérêt son surplus de revenu sans rencontrer dans l’attente qu’il peut en espérer la limite qui s’impose à celui dont la subsistance est liée seulement à son travail et à l’obstacle incontournable de ne pouvoir dépasser ses capacités physiques . Ce dernier est donc réduit à ne disposer que d’une rémunération lui permettant de survivre et de régler les frais de son endettement quasi-permanent .La condamnation du prêt à l’intérêt par Aristote procéde du constat de ce phénomène d’ubris. Plus on est riche, moins on s’en satisfait . La rapacité croît avec l’opulence, dans une dérive de dépendance toxique à l’égard d’un objet obsessionnel dont il faut détenir le prestige à tout prix aux yeux des autres . Le monde tourne autour de comptes, que ce soit celui des réserves bancaires, des performances ou des victimes . Après l’utopie de la cité de dieu, du fascisme et du communisme, nous avons celle de l’économisme. Elle tue plus lentement et en silence, dès lors que son maître mot est de s’adapter ou de périr et que les victimes seraient seules coupables de leur perte . Mais s’adapter à quoi sinon au retour incessant de cette démesure qui nous réduit à l’état d’un nourrisson sans ressort qui voudrait engloutir le sein supposé inépuisable d’une mère énigmatique ?

  • Réjouissez vous du ridicule achevé de la micronista et de ses alliés.

    Obligés de suivre l’américain qui demande la levée des brevets sur les vaccins, et même si c’est un effet d’annonce, bien perçu dans les populations,
    qui ne sera jamais mis en œuvre (on peut faire confiance à la toute puissance du business médical),
    les clampins européens traînent des pieds,
    craignent de se voir confrontés à leurs déclarations (allons y!),
    et démontrent leur totale inconsistance.

    On peut déjà savourer la veulerie des «économistes» des merdias, bien silencieux, attendant de voir de quel côté le vent va tourner.

    Nos quiches gouvernementales n’ont pas encore trouvé les éléments de langage qui colleraient avec leur propagande.
    Gageons que leurs hémorroïdes les feront souffrir longtemps.

    Un boulevard se présente.
    Confronter ces branquignols à leurs déclarations.
    Ah zut ! On n’a nulle part où le faire.

  • La première chose est de rassembler ceux qui ont la même vision du futur (ex : LE Ric) et choisir un représentant qui a la capacité de confronter les opposants (adversaires).

    Attendre encore c’est courir à l’anéantissement d’un espoir sans lendemain et rester coincer dans un système pyramidal de contorsionniste qui existe depuis des millénaires

  • Mr Boulot, la présentation de cette article, de ce blog et les premières vidéos postées sur votre chaîne youtube correspondes complétement à ce dont la France, la démocratie occidentale même, a besoin d’adopter comme culture politique. Le futur ce joue maintenant. L’anti-intellectualisme est financé de toutes parts ; les vautours qui profitent des esprits fatigué de la tranche dépolitisée de la population doivent être combattu avec la passion pour la civilisation, la culture du débat, et l’avenir meilleur que nos sciences et techniques nous prommessent plus que jamais dans l’histoire de notre espèce.

    Je vous soutien de tout coeur ; ces 5 mois à venir je vais faire mon possible pour travailler mon point de vue, monter mon propre blog et soutenir votre démarche, aussi bien que le pourrais.

    Cordialement

  • Votre vision et analyse de la situation est juste et partagées par beaucoup d’entre nous. mais encore faut-il
    en faire un programme solide avec des objectifs clairs pour rassembler ,
    et puis restera encore a trouver celle ou celui d’une probité suffisante pour être notre fer de lance et descendre dans l’arène .
    sans cela , ces idées resteront qu’une vue de l’esprit

  • A quel moment va t’on enfin s’apercevoir qu’il n’y aura jamais de «boulot» pour tout le monde ?
    Les «investisseurs» dépourvus de toute humanité préfèrent de très loin les robots, les caisses automatiques, la fameuse intelligence artificielle (bien mal nommée, cela mérite un autre topo), les logiciels erp-crm-plm-iot, qui sont les nouvelles galères des subordonnés, …
    Nombre officiel de chômeurs en France ===> 7 000 000
    Quantité d’offres d’emploi itératives =====> 300 000
    Nombre de feignants (de plus en plus mal) assistés => 6 700 000
    Le programme AEC est évidemment très loin de pouvoir tous les absorber.
    Il est bien possible que ce sujet soit central.

  • En fin de compte, c’est un véritable “contre-pouvoir séduisant et constructif” qu’il faudrait instaurer rapidement, avec un leader crédible qui puisse rassembler les suffrages. François BOULO ne serait-il pas l’homme providentiel? Un rapprochement avec LFI ne serait-il pas envisageable? En effet, je ne vois pas d’autre solution que de combattre notre système de l’intérieur, pacifiquement (la violence n’étant pas fédératrice), avec des hommes de conviction en guise de représentants, ayant déjà longuement réfléchi à la mise en place d’un système différent (une nouvelle Constitution sûrement), aptes à la médiatisation et sur-médiatisation mais aussi aux autres médias en vogue (les jeunes ne s’intéressant plus à la télévision)… Bref, plusieurs noms me viennent en tête pour former un gouvernement intelligent. Je vais peut-être devoir moi-même organiser la rencontre de ces braves, dès que les restaurants me le permettront!

  • François Boulo me donne l’impression de cocher toutes les cases.
    Je n’ai pas trouvé un mot qui pourrait me poser problème.
    Il a une légitimité évidente, hors de tous les partis, dans la colère des gilets jaunes.
    Parmi les candidats du peuple, il est sans doute le seul personnage susceptible de gagner la présidentielle de 2022 …
    … si LFI et le PC le soutiennent.
    Il sera attaqué par les socialisses, les pseudo écolos, glauque-man, …
    Ce qui ne peut que lui apporter bien des suffrages !
    En face, le programme commun des droites fait pâle figure.

  • Une correction de forme sur la fin
    Il est écrit :
    “mais uniquement des besoins qu’il faut combler dans la société pour faire un advenir un changement de paradigme”
    Corriger ainsi :
    “mais uniquement des besoins qu’il faut combler dans la société pour faire advenir un changement de paradigme.”

    Je pourrais aussi proposer une rédaction plus claire (si je puis me permettre 🙂 ) …. par exemple :
    “Cela signifie que nos décisions et nos actions ne doivent pas être polarisées par des élections à venir, mais uniquement en considération des besoins légitimes à satisfaire pour engager un changement de paradigme dans la société.”

  • à propos du caractère inévitable du duel Macron-Le Pen l’an prochain, j’ai trouvé cet article de Contrepoints plutôt convaincant :
    https://www.contrepoints.org/2021/05/18/397667-presidentielles-2022-macron-le-pen.

    Ce fut aussi pour moi l’occasion de lire la fiche Wikipedia sur le concept d’électeur médian, que j’ai trouvé éclairante également
    Un peu désespérante également, mais François a raison quand il dit que nous devons d’abord faire l’effort de comprendre ce qu’il se passe pour ensuite engager des actions éclairées
    https://www.wikiberal.org/wiki/%C3%89lecteur_m%C3%A9dian

  • “Ceux qui seraient éventuellement présentés comme tels seraient des imposteurs. Pourquoi ? Parce que la pression que les résistants mettent sur les classes dominantes n’est pas encore assez puissante pour les contraindre au changement.”
    Le discours de Mélenchon est le plus proche du vôtre. En plus il est le candidat le mieux placé (en dehors des imposteurs). Donc si je vous entend bien, nous devons faire augmenter le nombre de résistants appelant à voter pour lui, tout en constituant partout de vrais comités de résistants, des gens vivants, s’exprimant en dehors d’internet et ses blogs et non manipulables, ni par la France insoumise ni par François Boulo ni par quiconque (cf. par exemple le nouveau conseil national de la résistance: pour qui roule-t-il?). Cela me paraît la seule voie honnête et non désespérante: on ne peut quand même pas en prendre pour 5 ans de plus.
    Je me demande pourquoi cette proposition n’a pas déjà fait le tour de la France. Nous ne croyons pas en notre force? Elle est bien supérieure à tous ceux qui veulent (et tant mieux) nous représenter. Mais nous faisons face à un système médiatique qui est capable de détruire la démocratie. C’est pourquoi nous n’avons pas le choix du candidat. L’inconnu sorti de nulle part et sans gros bonnet derrière lui et qui pourrait gagner l’élection présidentielle c’est un rêve éveillé.

  • Bonjour Mr Boulo
    Je vous suis sérieusement depuis quelques semaine, sur votre chaîne “pratix”. Enfin, quelqu’un pour nous expliquer (à nou endormis) de façon simple, les travers, pièges et ficelles de l’économie entre autre. Je suis d’accord avec vous, que sans la connaissance , on ne peut pas combattre. J’aimerais tant être capable de faire partager ces idées qui circulent sur votre Blog ou sur votre chaîne youtube à mon cercle familial et amical de façon concrete et convaincante. Je continuerai donc à vous suivre pour pouvoir par la suite diffuser “La Bonne Parole”.
    Merci pour votre initiative

  • Bonjour Maître !
    (simple réflexion technique : Vous devriez inverser cette page de façon à avoir les derniers commentaires en haut et cette plage d’expression au dessus ?? ) COURAGE NOUS SOMMES AVEC VOUS !

  • J’AI FAIT UN RÊVE

    – Moi monsieur Lambda citoyen de France j’ai fait un rêve !
    – C‘est de me lever avec plaisir car « je vais faire ma vie » ; je vais pouvoir construire mon pays comme j’en rêve ; un pays qui attend que je prenne des initiatives pour le transformer à mon image ; pour le rendre vert ; puissant ; libéré ; enthousiaste !
    – Libre de faire ; libre d’entreprendre sans contrainte ; libre de rire et chanter ………………
    – Messieurs les politiques ne me parlez pas de vos problèmes d’économie ; de rentabilité ; de sortir ou pas de L’Union Européenne ; de justice fiscale ; de riches et de moins riches ; de gouffre et des enfers ………………

    – Messieurs les politiques moi citoyen de France je veux de l’espoir ; du soleil pour demain ; je veux travailler au futur et à la gloire de mon pays ; je veux sourire épuisé de labeur mais heureux ; je veux rencontrer des visages pleins de bonheur dissimulé ; je veux vivre dans l’apaisement, dans la sérénité du devoir accompli …………….
    – MESSIEURS les politiques cessez votre brouhaha négatif et exaspérant ; votre défaitisme permanent et avilissant …………….
    – MESSIEURS je me moque de vos préoccupations techniques !
    – MESSIEURS ne me demandez pas de vous suivre dans vos insipides préoccupations électoralistes ; je ne veux pas de votre éducation ; je ne veux pas que vous m’imposiez vos théories du prétendu bonheur ………….
    – MESSIEURS JE VEUX RESTER UN HUMAIN AVEC DES PLAISIRS HUMAINS ; DES JOUISSANCES A VIVRE D’HUMAINS ; DES RIRES ; DES SOURIRES ; DES REGARDS échangés et positifs qui vous transcendent !
    MESSIEURS JE VEUX RÊVER !
    – SI VOUS NE POUVEZ ME DONNER CELA C’EST QUE VOUS-MÊME VOUS ETES DÉJÀ MORTS ALORS NE M’IMPOSEZ PAS DE VOUS SUIVRE !
    – MESSIEURS assurément vous n’avez pas les bonnes lunettes mais surtout vous êtes aveugles !
    Quand Jeanne d’Arc menait ses troupes elle leur parlait du maniement des fourches ? NON naturellement
    – NON ELLE LES PORTAIT VERS LA RÉALISATION D’UN RÊVE COMMUN !

    – MESSIEURS LES POLITIQUES PARLEZ NOUS DE LA RÉALISATION D’UN RÊVE COMMUN ET NOUS VOUS SUIVRONS !
    – PARLEZ NOUS DE CONSTRUIRE « LE PONT DE LA RIVIÈRE KWAI » PARLEZ NOUS DE TRAVERSER LE DÉSERT DU NEFOUD COMME LAURENCE D’ARABIE ET NOUS VOUS SUIVRONS MAIS CESSEZ DE NOUS PARLER DE VOS PROBLÈMES DE COMPTABLES ; D’ADMINISTRATION QUI VOUS RENDENT PETITS ET MESQUINS ; SANS GRANDEUR SANS GLOIRE ………..
    – DE QUOI PARLAIT LE GÉNÉRAL DE GAULLE POUR QU’ON LE SUIVE EN ANGLETERRE ????????

    – MESSIEURS LES POLITIQUES VOUS NOUS METTEZ EN COLÈRE ; VOUS NOUS DÉSESPÉREZ ; vous êtes responsables de notre désintérêt ; de notre apathie ………… ENFERMES QUE VOUS ETES DANS LES DÉTAILS D’UN AVENIR QUE VOUS NE PARVENEZ MÊME PAS A CONCEVOIR !
    – DE CE FAIT il y a place pour un optimiste ; pour un porteur de jours nouveaux ; POUR UN REMU-MÉNAGE COLLECTIF ; IL Y A PLACE POUR DES RÊVES ; IL Y A PLACE POUR UNE TRAVERSÉE DU DÉSERT ………

  • je viens de terminer le premier chapitre de “reprendre le pouvoir” les trois indicateurs , croissance , chômage et taux de pauvreté. Si on lit un autre ouvrage celui de Phillipe Herlin : “Pouvoir d’achat : le grand mensonge” c’est encore pire la mesure de la hausse des prix est minorée (truandée) par le biais de l’effet qualité (qui fonctionne toujours dans le même sens) il donne l’exemple du téléphone portable comme tu a plus de possibilités avec le nouveau modèle son prix n’a pas augmenté il a même baissé cela ce fait au doigt mouillé sur 1/3 de l’indice des prix par contre le saumon de Norvège donc la qualité s’est dégradé ( c’est de la m..de !)lui son prix ne bouge pas à la baisse bref c’est avec cet indice que l’état augmente ses fonctionnaires (enseignants, personnels des hôpitaux publics ….) pas étonnant que ces derniers soient parmi les plus mal payés de l’OCDE de plus le PIB est calculé avec cet indice des prix bref un tas d’indicateurs y compris ceux du premier chapitre sont probablement optimistes . Finalement nos gouvernants (de droite de gauche et du milieu) repeigne la réalité en rose comme dans l’ex URSS ou le socialisme n’existait que pour les apparatchiks de la NOMENKLATURA . Il est amusant de constater que ces deux mots russes sont d’origine française ! Nomenklatura = oligarchie , Apparatchiks = bureaucrates

  • j’ai l’intention de voter blanc aux élections départementales tout simplement pour être compté je m’évertue à convaincre autour de moi les gens qui veulent s’abstenir . En effet si il y a le même pourcentage d’abstentions nos oligarques s’en foutent ! être élu comme Macron avec 15 % des inscrits cela leur convient c’est la “démocratie représentative” (bel oxymore !). Bref en allant voter blanc on est compté. Qu’en pensez vous ?

  • Je n’ai pas lu tous les commentaires…
    Je vous suis depuis peu à vrai dire, je n’ai fait votre connaissance que depuis 2 semaines… Depuis, j’ai vu toutes vos vidéos.
    Je pense être dans la classe moyenne supérieure… et pas du tout pour l’oligarchie. Même dans la classe supérieure, il y a des personnes réveillées, avec un peu d’agent, qui sont prêts à vous aider financièrement pour créer un parti.
    Même si vous pensez que ce n’est pas la solution, je pense qu’au contraire, il faut un parti révolutionnaire qui se présente aux élections. Et expliquer avec des chiffres aux gens que les personnes qui gagnent plus de 50 000 euros par mois (par exemple) est une abberation. Car dans cette tranche de population (classe moyenne supérieure, je dirais qu’ils gagnent plus de 4000 par mois mais moins de 50 000 ou 30 000…) les 25% pensent qu’ils vont perdre leurs privilèges (j’en connais quelques uns comme ça) et notamment leur salaire. Il faut leur faire prendre conscience que ce n’est pas sur eux que les prélèvements fiscaux vont être rudes. c’est aussi une classe qui a besoin de se réveiller et qui vote à droite majoritairement pour préserver leurs “semi privilèges”. Faites leur comprendre que voter pour vous, c’est gagner en niveau de vie et pas l’inverse.
    Pour les endormis, c’est sur il y en a beaucoup, dur de les réveiller. Et donc faire beaucoup de com’. Alors là je pense qu’ils y a des gens plus spécialisés que moi qui pourront vous aider.
    Pour les résistants, ils sont déjà de votre côté mais ne vous connaissent pas tous, d’ou la com’ egalement.
    Tout le monde n’a pas de compte twitter ou insta (comme moi par exemple), il faut toucher ces gens autrement. Il y a des gens qui sont d’accord avec vous et qui ne regardent plus les idioties à la télé (ils n’en ont même plus). Il faut egalement trouver un moyen de les ‘contacter’.
    Car même dans les ‘endormis’ il y a une grosse part qui en a marre et qui voudrait que cela change.
    Il faut leur donner un VRAI changement. C’est pour cela que les gens vous éliront.
    Déjà 160 000 vues sur une vidéo, cela vous fait 160 000 électeurs.
    Faites une vidéo pour savoir qui votera pour vous des gens qui vous suivent, je pense que vous aurez un nombre incroyable de positifs.
    Et si un spécialiste en communication a une idée pour vous aider, qu’il se montre!!

    Bon courage dans votre démarche, je vais acheter votre bouquin…

  • Le modèle social français est assiégé depuis 1945
    Le capitalisme, le (néo ?) libéralisme, la ploutocratie, … réunissent toutes les droites, et naturellement ceux qui s’affichent à gôche parce qu’ils n’ont pas trouvé de place à droite.
    Le programme commun de toutes ces droites, réactionnaire et répressif, vise le modèle social français, pour l’aligner, de gré (mais ils craignent des résistances), ou de force (les outils répressifs sont au point, le dévoiement de la démocratie est en marche), sur le moins disant social mondialisé de leurs rêves.
    Leur urgence, devant l’incertitude des prochaines présidentielles, est de boucler le plus vite possible
    la paupérisation des chômeurs, déjà bien avancée,
    la paupérisation des retraités,
    la paupérisation des salariés,
    la paupérisation / privatisation de tous les services publics,
    … au bénéfice des dividendes et de l’accumulation effarante des milliardaires.
    Le modèle social français a été le meilleur du monde.
    Au départ il était indépendant de tout gouvernement.
    La première attaque réussie a privé les partenaires sociaux de cette indépendance,
    jusqu’à ce qu’un freluquet dénonce, avec autant de délectation que de stupidité, ‘un pognon de dingue’.
    C’est ce modèle social qu’il faut défendre, rétablir et exporter.
    L’exception française, qui a tellement irrité la ploutocratie internationale, peut redevenir un exemple.
    On n’a aucun rapport avec ces soi disant « hommes de gauche » qui disent bêtement
    « on a besoin des entreprises » …
    comme si on devait continuer à leur donner les milliards du cice, directement reversés dans les dividendes
    comme si le progrès ne pouvait jamais venir d’humains désintéressés
    comme s’il était impossible d’envisager un système plus juste
    comme si le reste des pays du monde ne pouvait jamais évoluer …

  • L’observation des merdias apporte dorénavant bon nombre de sujets d’hilarité*.
    On s’interroge sur
    La « montée de la violence » …
    La rupture sociale …
    La rupture entre les territoires urbains et les campagnes délaissées …
    La démocratie …
    L’abstention …
    Le refus d’un duel micron-hyène, leur rêve qui s’éloigne …
    . …
    *Bien entendu, ce n’est pas à cause des sujets évoqués.
    C’est l’embarras manifeste des merdiacrates de toutes sortes,
    qui tournent autour du pot, ruminent des éléments de langage moisis,
    mais ne peuvent éviter une mise en accusation du système que les gueux comprennent sans hésitation.
    Un crétin « philosophe » imbu de lui même énonce pompeusement que la démocratie a connu 3 phases :
    le clientélisme
    les partis
    les mouvements, dont la micronista
    en ignorant les deux siècles pendant lesquels aucun politicien professionnel n’a pu se maintenir à Athènes.
    Un autre crétin « économiste » répète que se révolter contre les « réformes » (notez que ce mot veut masquer la violence contre le modèle social français)
    sont inarrêtables,
    parce que déjà décidées par l’Europe.
    Sans se rendre compte qu’il nous donne un impératif pour notre survie : envoyer bouler cette Europe des nantis.

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiéRequired fields are marked *